L’évêque de Soissons positif au covid-19

Monseigneur Renauld de Dinechin, évêque du diocèse de Soissons, Laon et Saint-Quentin, a contracté le covid-19. Agé de 62 ans, l’ecclésiastique a été testé positif au virus la semaine dernière. Placé à l’isolement, il a été contraint d’annuler tous ses rendez-vous et déplacements. Il a présenté les symptomes de la maladie, mais pas de forme…

L’ancien président François Hollande de passage à Château-Thierry

C’est la seconde visite dans l’Aisne en seulement quelques mois pour le l’ancien président de la République. François Hollande était de passage à Château-Thierry lundi 8 février. En présence de Sébastien Eugène, maire de Château-Thierry, Michèle Fuselier, vice-présidente du Conseil départemental, Joël Dubreuil, sous-Préfet de Soissons par Intérim à Château-Thierry, il est venu à la…

Laurent Pietraszewski tête de liste LaREM pour les élections régionales dans les Hauts-de-France

Laurent PIETRASZEWSKI, Secretaire d’Etat charge des Retraites. Sans surprise, Laurent Pietraszewski, Secrétaire d’État chargé des Retraites et de la Santé au travail, sera bien tête de liste La république en marche (LaREM), le parti du président de la République Emmanuel Macron, pour les élections régionales dans les Hauts-de-France, qui doivent se tenir, normalement, en juin…

Silly-la-Poterie : nouvelle altercation entre veneurs et militants anti chasse à courre

Un nouvel accrochage a opposé veneurs, riverains et militants anti vénerie mardi 9 février. La scène s’est déroulée vers 16h aux Hureaux, hameau de la commune de Silly-la-Poterie. Comme tous les mardis, l’équipage de chasse à courre de Villers-Cotterêts était de sortie. Et comme tous les mardis, des militants du collectif AVA (Abolissons la vénerie…

En plus de Pfizer, l’Aisne va recevoir 3900 doses de vaccin AstraZeneca et 3000 de Moderna

«Les indicateurs de l’épidémie dans l’Aisne sont en légère baisse, constate le préfet Ziad Khoury, lors de son point presse hebdomadaire, mardi 9 février. Les chiffres n’explosent pas, mais il faut rester prudent  car il est impossible d’affirmer que cela amorce une tendance.» Au 5 février, le taux d’incidence dans l’Aisne était toujours à 250…